Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Inondations au Japon: les disparus de Joso retrouvés sains et saufs

Les 15 personnes portées disparues à la suite des inondations jeudi dernier à Joso au Japon ont été retrouvées saines et sauves. Les intempéries ont néanmoins fait 7 victimes.

15 sept. 2015, 10:56
Vehicles of the Ground Self-Defense Force and firefighters are parked at a partially submerged road during a rescue operation in Joso, Ibaraki prefecture, northeast of Tokyo, Friday, Sept. 11, 2015. Rescue workers searched through the flooded city on Friday, hunting for missing people a day after raging floodwaters broke through an embankment and washed away houses and forced dozens of people to rooftops. In Joso city, dozens of residents were airlifted by military helicopters after waiting overnight. (Masanori Takei/Kyodo News via AP) JAPAN OUT, CREDIT MANDATORY

La ville japonaise de Joso, envahie jeudi par une rivière après des pluies diluviennes, a retrouvé sauves les 15 personnes portées disparues, selon les services municipaux. Le bilan des inondations, qui ont néanmoins fait sept morts, est ainsi allégé.

La seule personne qui manquait à l'appel mardi en début de journée a finalement pu être contactée et a confirmer qu'elle était indemne, selon des fonctionnaires cités par les médias. En faisant la tournée des maisons et refuges pour vérifier la situation de chacun, les forces de l'ordre et des employés de cette agglomération de 65'000 habitants ont retrouvé les 15 personnes dont on était sans nouvelles.

Le bilan humain est de sept morts dans plusieurs localités du nord-est du Japon, inondées après des précipitations torrentielles parmi les plus violentes depuis des décennies.

Toru Takasugi, le maire de Joso, la zone la plus durement touchée, s'est publiquement excusé en fin de semaine dernière de ne pas avoir ordonné l'évacuation des habitants avant que la rivière Kinugawa sorte de son lit jeudi. "Nous pensions qu'elle pourrait détruire les digues mais nous ne pouvions pas savoir où. Nous sommes sincèrement désolés de ne pas avoir fait correctement face à la situation".

Votre publicité ici avec IMPACT_medias