Irlande(s): le processus de paix reprend entre le Nord et Londres

30 ans et 3500 morts, c'est le lourd bilan de la véritable guerre qui a secoué l'Irlande du Nord à la fin du siècle dernier. Si l'accord de 1998 a mis fin aux hostilités, la paix n'est toujours pas officiellement signée.

17 oct. 2014, 07:31
Les nouvelles discussions devront notamment régler la question des défilés protestants dans les quartiers catholiques.

De nouvelles discussions pour faire avancer le processus de paix en Irlande du Nord ont démarré jeudi à Belfast. Les entretiens, qui se tiennent à l'Assemblée d'Irlande du Nord, rassemblent des responsables politiques locaux et des représentants des gouvernements britannique et irlandais.

"Il est essentiel que nous fassions tout ce que nous pouvons pour lever les blocages", a déclaré le Premier ministre britannique David Cameron à Londres. Il a appelé toutes les parties à travailler "de manière constructive et avec la volonté de succès".

Les Etats-Unis, qui avaient été très impliqués dans le processus de paix en Irlande du Nord, ont "bien accueilli" la reprise des discussions. "Nous exhortons toutes les parties à participer pleinement à ce processus afin de contribuer à assurer au peuple d'Irlande du Nord un avenir prospère et en paix", a plaidé le département d'Etat dans un communiqué.

Les accords de 1998 ont mis fin à trois décennies de violences interconfessionnelles qui ont fait 3500 morts dans la province britannique, conduisant au partage du pouvoir entre protestants et catholiques.

Les nouvelles négociations ont pour but de consolider cette paix et notamment de régler des questions symboliques, comme les défilés protestants dans les quartiers catholiques et l'usage des drapeaux, qui dégénèrent régulièrement en flambées de violence.

Depuis les accords de 1998. des heurts ont eu lieu à plusieurs reprises, comme ici en 2011: