Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Jean-Marie Le Pen encore condamné pour un «détail»

06 avr. 2016, 23:10
/ Màj. le 07 avr. 2016 à 00:01
epa05246258 (FILE) A file picture dated 24 February 2004 shows Jean-Marie Le Pen, then leader of the far-right National Front, during a news conference at Saint Cloud near Paris, France. According to media reports on 06 April 2016, Jean-Marie Le Pen has been fined 30,000 euro for remarks he made about the Holocaust.  EPA/OLIVIER HOSLET *** Local Caption *** 00140890 FILE FRANCE LE PEN

Jean-Marie Le Pen a été condamné, hier, à 30 000 euros (32 660 francs) d’amende pour ses nouveaux propos sur les chambres à gaz. Cette peine vient s’ajouter aux multiples ennuis judiciaires du co-fondateur du parti français d’extrême droite, le Front national.

Le Tribunal correctionnel de Paris l’a déclaré coupable de contestation de crime contre l’humanité et a rejeté l’immunité parlementaire qu’invoquait le cofondateur du parti d’extrême droite, aujourd’hui député européen. Jean-Marie Le Pen avait qualifié les chambres à gaz de «détail» de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale.

Les juges ont également ordonné, à titre de peine complémentaire, la publication d’un communiqué judiciaire dans trois journaux. Jean-Marie Le Pen a en outre été condamné à verser au total 10 001 euros de dommages et intérêts à trois associations.

Jean-Marie Le Pen, 87 ans, a déjà été condamné à deux reprises par la justice française pour ces propos, tenus pour...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias