Jerusalem: après neuf mois de travaux, le tombeau du Christ est restauré et à nouveau accessible au public

Après neuf mois de travaux qui l'ont vu entièrement démonté puis remonté, le tombeau du Christ à Jérusalem est restauré et il a été dévoilé ce mercredi sous ses nouvelles couleurs.
22 mars 2017, 10:53
Le tombeau de Jésus était pratiquement noir avant les travaux. Il a retrouvé sa couleur d'origine.

Après neuf mois de restauration, le tombeau où, selon la tradition, le Christ a été enterré, a été dévoilé mercredi lors d'une cérémonie dans l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem. L'édifice a retrouvé sa véritable couleur.

Débuté en mai 2016, le vaste chantier de rénovation a permis de consolider l'édicule de marbre qui surplombe le tombeau qui a été entièrement démonté par des spécialistes grecs puis reconstruit à l'identique. Il a aussi permis de redonner ses couleurs d'origine au lieu le plus saint du christianisme.

 

Lors de la cérémonie de mercredi, à laquelle participaient de nombreux dignitaires de différentes obédiences chrétiennes, pour la première fois depuis des décennies, l'édifice a été dévoilé sans la structure métallique qui en barrait la vue auparavant.

"Ce n'est pas seulement un don fait à la Terre Sainte, c'est un don adressé au monde entier", a lancé le patriarche grec orthodoxe Theophilos III de Jérusalem au parterre d'invités, dont le Premier ministre grec Alexis Tsipras.

 

"Couleur de l'espoir"

"Avant, le monument était tout noir", les murs de l'édicule ayant été assombris par la fumée des cierges des pèlerins, explique la restauratrice en chef Antonia Moropoulou. Aujourd'hui, "il a repris sa véritable couleur, la couleur de l'espoir".

Le chantier a vécu en octobre un moment "historique": la plaque de marbre recouvrant la tombe a été déplacée durant trois jours. La dernière fois que des hommes avaient pu accéder au coeur du lieu le plus saint du christianisme remontait à 1810, lorsque de travaux de restauration avaient été entrepris à la suite d'un incendie.

 

Dans les années 1960 et 1990, d'autres rénovations avaient été effectuées dans différentes parties de l'église, située dans la Vieille Ville de Jérusalem, aux abords des lieux saints du judaïsme et de l'islam que sont le Mur des Lamentations et l'Esplanade des Mosquées. L'édicule en revanche avait été négligé.