Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Jeux Olympiques de Rio: la gazette du mardi 2 août 2016

Dès ce mardi, retrouvez tous les jours l'actualité insolite des Jeux de Rio dans notre gazette olympique. On commence avec du golf, une nageuse de 13 ans, des perches encombrantes et les déboires des basketteurs français.

02 août 2016, 20:58
/ Màj. le 02 août 2016 à 21:02
Le Sud-Africain Jaco Van Zyl est l'un des rares golfeurs de premier rang à accorder une véritable importance au tournoi olympique.

RARETE. Pour son retour dans le programme olympique après plus d'un siècle d'absence, le golf a pour l'instant surtout fait parler de lui pour les forfaits en cascade de ses meilleurs représentants. S'ils ont le plus souvent invoqué le virus Zika, Rory McIlroy avait fini par admettre qu'il donnait la priorité aux tournois du Grand Chelem. Le contraire du Sud-Africain Jaco Van Zyl, qui place l'or olympique au-delà d'un succès en majeur et n'a donc pas hésité à s'envoler pour Rio. "Si je pouvais choisir, je prendrai sans aucun doute l'or, a-t-il affirmé. Parce qu'il y a quatre majeurs chaque année et un seul médaillé d'or olympique en 112 ans." CQFD.

 

PRECOCE. C'est la plus jeune des quelque 10 000 athlètes en lice à Rio. La nageuse népalaise Gaurika Singh n'aura que 13 ans et 255 jours quand elle plongera dans le bassin olympique dimanche en séries du 100 m dos. "C'est un peu irréel. Je voulais y aller, mais je n'étais pas sûre que je pourrais, je pensais que j'étais trop jeune. Quand j'ai su il y a un mois, ça a été un grand choc", a commenté l'adolescente, qui a quitté le Népal à l'âge de deux ans avec sa famille pour s'installer à Londres. Elle se trouvait à Katmandou au moment du séisme qui a dévasté le pays et fait plus de 9000 morts en avril 2015. Elle y disputait alors les championnats nationaux. Pour sa première participation à cette compétition il y a deux ans - elle en avait alors seulement onze - elle avait battu sept records du Népal.

 

LOGISTIQUE DE LA PERCHE. En quête d'un deuxième sacre olympique à Rio, Renaud Lavillenie n'est plus qu'à quelques heures de s'envoler vers le Brésil. En attendant, le détenteur du record du monde a pris la route, accompagné de ses encombrantes perches, solidement arrimées sur le toit d'un mini-van, en direction de la capitale française, comme l'atteste une photo tweetée par le perchiste mardi à la mi-journée. "C'est parti pour la première étape du voyage brésilien. Direction Paris avec les perches", écrit Lavillenie, qui décollera mercredi pour Rio.

 

MONSIEUR LE PRESIDENT. En Argentine pour un match de préparation, l'équipe de France de basket, dans le même avion que la sélection argentine, a vu son premier vol à destination de Buenos Aires retardé de près d'une heure et demie mardi matin. La raison ? "La présence du président argentin sur l'aéroport" de Cordoba, a-t-elle expliqué sur son compte Twitter. Mais pas de panique, le voyage des basketteurs a repris son cours et les Bleus n'étaient plus qu'à quelques heures de vol de Rio en début d'après-midi. Avec les applaudissements des passagers en prime...

 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias