Réservé aux abonnés

Kiev et Moscou au bord du divorce

Hier, pas moins de trois événements ont contribué à dégrader encore un peu plus les relations entre l’Ukraine et la Russie.
24 mars 2017, 00:02
Forensic experts and police officers examine the scene following the killing of Denis Voronenkov in Kiev, Ukraine, Thursday, March 23, 2017. Ukrainian police said Voronenkov was shot dead Thursday by an unidentified gunman at the entrance of an upscale hotel in the Ukrainian capital. Voronenkov, 45, a former member of the communist faction in the lower house of Russian parliament, had moved to Ukraine last fall and had been granted Ukrainian citizenship. (AP Photo/Sergei Chuzavkov) Ukraine Killing

Autant que le bruit des armes, qui n’a pas cessé le long de la ligne de front du Donbass, quoique sur un ton assourdi, c’est le cycle de représailles et d’accusations réciproques enclenché entre la Russie et l’Ukraine qui pourrait bien déterminer le sort de ces régions rebelles, plus que jamais exposées à tomber comme un fruit mûr entre les mains de Moscou. Hier, pas moins de trois événements disjoints ont contribué à dégrader un peu plus les relations entre les deux «peuples frères» – tels que Vladimir Poutine osait les nommer il y a un an et demi – et désormais à couteaux tirés.

L’ancien dépu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois