L'Égypte célèbre deux ans de révolution

L'Egypte se prépare à de nouvelles manifestations à l'occasion du deuxième anniversaire de son soulèvement populaire. L'opposition n'a pas changé de discours, qu'il s'agisse de Moubarak ou de Morsi, elle demande du "pain", de la "liberté" et de la "justice sociale".
07 août 2015, 10:55
Fireworks burst over Tahrir Square as protesters gather in Cairo, Egypt, Tuesday, Dec. 4, 2012. A protest by tens of thousands of Egyptians outside the presidential palace in Cairo turned violent on Tuesday as tensions grew over Islamist President Mohammed Morsi's seizure of nearly unrestricted powers Thousands of protesters also gathered in Cairo's downtown Tahrir Square, miles away from the palace, to join several hundred who have been camping out there for nearly two weeks. (AP Photo/Maya Alleruzzo)

Des manifestants commençaient à converger vers le centre du Caire vendredi matin. L'opposition égyptienne a appelé à manifester à l'occasion du deuxième anniversaire du début du soulèvement populaire qui contraignit Hosni Moubarak à la démission début 2011.

Certains manifestants avaient passé la nuit sur la place Tahrir, qui fut l'épicentre de la révolution de janvier-février 2011. De brefs heurts ont opposé tard jeudi non loin de la place Tahrir la police à des manifestants qui tentaient de démanteler un mur de blocs de béton pour permettre aux manifestants de circuler librement vendredi dans le centre-ville.

Le ministère de l'Intérieur, indiquant que cinq policiers ont été blessés, a appelé les manifestants à éviter les confrontations avec les forces de l'ordre. Jeudi soir, le président Mohamed Morsi a appelé les Egyptiens à célébrer "de manière pacifique et civilisée" le deuxième anniversaire de la révolte.

L'opposition a appelé à défiler contre le président islamiste Mohamed Morsi et les Frères musulmans dont il est issu, en reprenant les mêmes mots d'ordre qu'il y a deux ans: "Pain, liberté, justice sociale".

"Sortons vers les places pour finaliser les objectifs de la révolution", a appelé sur Twitter Mohamed ElBaradei, l'une des figures de proue de l'opposition laïque.

Des rassemblements sont prévus sur l'emblématique place Tahrir, devant le palais présidentiel d'Héliopolis dans la banlieue de la capitale ainsi que dans plusieurs villes de province comme Alexandrie (nord) et Assiout (centre).

Les Frères musulmans, eux, n'ont pas officiellement appelé à manifester vendredi. Pour marquer le deuxième anniversaire de la "révolution", ils ont lancé une initiative intitulée "Ensemble nous construisons l'Egypte", rassemblant une série d'actions sociales et caritatives.