L'ex-Premier ministre Ariel Sharon a une "activité cérébrale importante"

L'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon, dans le coma depuis sept ans, a montré "une activité cérébrale importante" lors d'un récent examen IRM. C'est ce qu'ont indiqué dimanche des spécialistes de neurosciences israéliens et américains.

27 janv. 2013, 21:55
L'ancien Premier-Ministre d'Israël Ariel Sharon est dans le coma depuis 2006.

Dans un communiqué, l'Université Ben Gourion de Beersheva (sud  d'Israël) a indiqué que son équipe de neuroscientifiques et le chef  du service d'imagerie médicale de l'hôpital de Soroka à Beersheva  ainsi qu'un neurochirurgien de l'Université de Los Angeles, le professeur Martin Monti, avaient conduit des tests avancés pendant deux heures sur l'ex-homme fort d'Israël.

«Ariel Sharon, présumé être dans un état végétatif depuis 2006 en  raison d'une hémorragie au cerveau, a fait l'objet d'un examen au scanner afin de déterminer l'étendue et la qualité de l'activité de son cerveau, en utilisant des méthodes récemment développées par le Pr. Monti et ses collaborateurs», selon le texte.

«Les scientifiques ont montré à M. Sharon des images de sa  famille, lui ont fait écouter la voix de son fils et ont eu recours à des stimulations tactiles pour savoir jusqu'à quel point son cerveau réagissait à des stimuli extérieurs», a-t-il ajouté.

Niveau de conscience pas certain

«A leur surprise, une importante activité cérébrale a été observée à chaque test dans des zones spécifiques du cerveau», a  relevé le communiqué. «Toutefois, les éléments recueillis n'ont pas indiqué clairement si M. Sharon percevait de façon consciente ces informations», a souligné M. Monti.

Ariel Sharon, 84 ans, avait été transféré jeudi de l'hôpital Tel- Hashomer à Tel-Aviv, où il est hospitalisé depuis 2006, à celui de Soroka pour des examens par résonance magnétique (IRM). Il a été ramené le jour-même dans son établissement hospitalier de Tel-Aviv.

L'un de ses anciens collaborateurs, Raanan Gissin, a déclaré vendredi que les tests avaient donné «une indication positive», sans autre précision.

L'ex-général Sharon, pilier de la droite israélienne, a été  terrassé par une attaque cérébrale le 4 janvier 2006. Il est depuis dans le coma, ses fils ayant décidé de le maintenir en vie sous assistance médicale. Il n'a jusqu'à présent manifesté aucun signe de réveil.