L'ONU coupe l'aide alimentaire à la bande de Gaza

En représailles à une attaque de manifestants contre un dépôt de nourriture de l'ONU, l'aide alimentaire aux 25'000 réfugiés palestiniens de la bande de Gaza est suspendue.
07 août 2015, 11:12
Les réfugiés se sont rassemblés devant les centres de l'UNRAW.

L'aide de l'ONU n'est pas à sens unique. Preuve en est dans la bande de Gaza où l'Organisation des Nations Unies a suspendu sa distribution de nourriture à quelque 25'000 réfugiés palestiniens dans la bande de Gaza. La décision a été prise après que des manifestants ont attaqué un dépôt de vivres, au grand dam du Hamas, parti au pouvoir dans le territoire.

"Il s'agit d'une décision injustifiée de l'UNRWA", a estimé un porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri. "Les réfugiés palestiniens ont le droit de manifester pacifiquement. Nous appelons l'ONU à revoir sa position et à ne pas réagir avec excès aux protestations des habitants", a plaidé le porte-parole.

L'interprération varie. L'ONU assure qu'il n'y avait rien de pacifique. Jeudi, des dizaines de personnes ont pénétré de force dans un bureau de l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA).

Elles réclamaient le rétablissement d'une allocation mensuelle versée en liquide aux familles pauvres, qui avait pris fin lundi en raison de coupes dans le budget de l'UNRWA. Des membres des services de sécurité de l'ONU sont parvenus à les évacuer, a indiqué un employé de l'organisation.

67 millions de déficit

"Nous nous retrouvons dans une situation vraiment regrettable, dans la mesure où la distribution de nourriture concerne actuellement 25'000 réfugiés chaque jour. Mais nous ne pouvons tolérer ces menaces constantes sur nos employés", ajoute l'UNRWA.

L'UNRWA, la plus ancienne des agences de l'ONU, qui couvre les besoins des cinq millions de réfugiés palestiniens à Gaza, en Cisjordanie et dans les pays voisins (Jordanie, Liban et Syrie), est confrontée depuis des mois à une grave crise budgétaire en raison de la pénurie de contributions des donateurs. Le déficit de l'agence s'élève à plus de 67 millions de dollars.