Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La création d'embryons à partir de trois personnes autorisée

Les députés britanniques ont été les premiers à valider la conception de bébés à partir de trois ADN différents pour éviter la transmission de certaines maladies graves.

04 févr. 2015, 00:01
data_art_8815230.jpg

Les députés britanniques se sont largement prononcés hier en faveur de la conception de bébés à partir de trois ADN différents (un père, une mère et un donateur de sexe féminin). Le Royaume-Uni devient ainsi le premier pays au monde à autoriser cette technique controversée.

La décision, approuvée par 382 députés contre 128, doit encore être validée par la Chambre des Lords le 23 février, une étape considérée comme une simple formalité. Le gouvernement y était favorable. Cette technique de fécondation visera à empêcher la transmission de malades incurables héréditaires. La question des "bébés à trois parents" divise profondément le Royaume-Uni, même si elle ne concerne qu'une ultraminorité de couples. Les premiers bébés nés de cette technique pourraient venir au monde dès l'automne 2016.

Pour Dominique Sprumont, diecteur-adjoint de l'Institut du droit de la santé à Neuchâtel, "évoquer un "bébé à trois parents" relève de l'abus de langage. Il est...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias