Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La loi sur le mariage homosexuel validée en France

La loi ouvrant le mariage et l'adoption à deux personnes de même sexe en France a été validée vendredi.

17 mai 2013, 19:29
Plastic figurines of two females displayed on a table, at the Gay marriage fair,  in Paris,  Saturday, April  27, 2013. Lesbian and gay cake toppers, his-and-his wedding bands, flower-themed tuxedo bow ties: Marketing whizzes have held France's first gay-marriage fair ? four days after parliament legalized same-sex wedlock. Wedding planners, photographers and high-end tailors pitched their services at the Paris fair Saturday. Police stood guard outside ? a precautionary measure after recent bouts of anti-gay violence by foes of same-sex marriage. The legislation sparked huge protests across France. (AP Photo/Jacques Brinon)

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi la loi ouvrant le mariage et l'adoption à deux personnes de même sexe en France. Le président François Hollande a immédiatement annoncé qu'il promulguerait le texte samedi, permettant les premières célébrations dans les prochains jours.

Une fois la promulgation acquise, les premières unions pourront se conclure après le délai légal de publication des bans, qui est de dix jours.

Le Parlement français avait ouvert le 23 avril le mariage civil et l'adoption aux couples homosexuels par un vote solennel des députés, qui avait clôturé des semaines de débats passionnés, faisant de la France le 14e pays au monde à reconnaître le mariage entre personnes du même sexe.

L'opposition de droite avait aussitôt saisi le Conseil constitutionnel pour contester la conformité du texte. Le conseil a jugé que le mariage homosexuel était "un choix du législateur" et "n'était contraire à aucun principe constitutionnel".

Un pas vers l'adoption au Portugal

Au Portugal, le Parlement a adopté de justesse une proposition de loi permettant aux membres de couple homosexuel d'adopter les enfants de leur conjoint. Mais deux textes accordant à ces couples un plein droit à l'adoption ont été rejetés.

Selon le texte présenté par une douzaine d'élus socialistes, "quand deux personnes de même sexe sont mariées ou vivent en concubinage déclaré, et l'un d'eux exerce la responsabilité parentale d'un mineur, par filiation ou par adoption, son conjoint peut adopter ce mineur".

En Russie, quelque 150 militants pour les droits des homosexuels se sont rassemblés vendredi à Saint-Pétersbourg sous protection policière, à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre l'homophobie. La manifestation s'est déroulée à l'abri de barrières métalliques et avec une forte présence policière.

À l'extérieur des barrières métalliques, quelque 200 jeunes militants hostiles ont crié des insultes et lancé des fumigènes dans la foule des manifestants. Cas rare en Russie, l'action était autorisée par l'administration locale.

Violences en Géorgie

En Géorgie, des milliers de militants ultra-conservateurs, emmenés par des prêtres orthodoxes, ont attaqué vendredi à Tbilissi une cinquantaine de militants des droits des homosexuels qui manifestaient légalement.

Face aux débordements, la police a escorté les militants dans des bus pour les conduire hors du lieu de la confrontation. Plusieurs personnes, dont des journalistes, ont été légèrement blessées, ont rapporté les médias.

Jeudi, le patriarche orthodoxe Ilia II avait appelé les autorités à interdire la manifestation favorable aux homosexuels, y voyant une "violation du droit de la majorité" et "une insulte" aux traditions géorgiennes. Il a décrit l'homosexualité comme une "anomalie et une maladie".

Votre publicité ici avec IMPACT_medias