Réservé aux abonnés

La tragédie humanitaire du pont de la rivière Kwaï

La construction de la ligne Bangkok-Rangoon par les Japonais, en 1942-1943, a fait 90 000 morts.

13 nov. 2016, 23:31
/ Màj. le 14 nov. 2016 à 00:01
DATA_ART_10671297

«Qui ne travaillera pas, ne mangera pas. Beaucoup d’entre vous ne reverront jamais leur foyer. Nous construirons la ligne, même si nous avons à la faire passer sur le corps de l’homme blanc.» Pas vraiment engageant, le discours du lieutenant-colonel japonais Nagatomo Yoshitada, adressé en été 1942 aux prisonniers de guerre occidentaux mobilisés dans la construction de la voie ferrée Bangkok-Rangoon!

La réalité s’est avérée pire encore: en seize mois de chantier, plus de 90 000 travailleurs forcés ont perdu la vie sur les 415 kilomètres de ce «chemin de fer de la mort» longeant la rivi...