Le G20 veut renforcer la sécurité dans les aéroports

David Cameron a déclaré que les pays du G20 vont travailler ensemble pour renforcer la sécurité aérienne mondiale, en marge du sommet d'Antalya.

16 nov. 2015, 15:15
Le président turc Recep Tayyip Erdogan et le premier ministre britannique David Cameron au sommet du G20 à Antalya.

Les pays du G20 vont s'engager pour renforcer la sécurité dans les aéroports, a déclaré lundi le Premier ministre britannique David Cameron lors du sommet d'Antalya (sud de la Turquie). Cette décision concerne notamment les pays les plus exposés au terrorisme.

"Pour la première fois, nous avons décidé de travailler ensemble pour renforcer la sécurité aérienne mondiale", a déclaré M. Cameron à la presse.

"Nous avons besoin de normes de sécurité robustes et valables dans tous les aéroports du monde et nous devons fournir une aide technique et financière aux pays particulièrement exposés", a-t-il dit, quelques semaines après la chute d'un avion russe au-dessus du Sinaï (224 morts le 31 octobre).

La branche égyptienne de l'organisationd jihadiste Etat islamique (EI) a assuré être responsable du crash et plusieurs pays ont évoqué la piste d'une bombe à bord de l'Airbus.

Les autorités britanniques avaient suspendu les vols en provenance de Charm el-Cheikh, d'où avait décollé l'appareil.

M. Cameron a par ailleurs rappelé que la Grande-Bretagne allait augmenter ses moyens financiers dans la sécurité aéroportuaire.

"Le Royaume-Uni va au moins doubler ses dépenses pour la sécurité aérienne durant cette législature pour être sûr de pouvoir contribuer au renforcement de la sécurité aérienne mondiale", a-t-il dit, après avoir rappelé que les pays du G20 représentaient près de 80% des personnes qui voyagent en avion.