Réservé aux abonnés

Le "monstre" budgétaire du Congrès

Si Barack Obama a remporté une victoire politique, l'affrontement avec les républicains à propos des déficits publics va reprendre de plus belle.

03 janv. 2013, 00:01
data_art_6694419.jpg

Créer une menace pour forcer le Congrès à agir et éviter une calamité supposée: le procédé est devenu une habitude ces dernières années aux Etats-Unis et le "mur budgétaire" en était la dernière illustration en date. Mais son efficacité reste à démontrer.

L'idée de départ, en août 2011, consistait à fixer une date butoir, celle du 31 décembre 2012, en brandissant la menace d'une réduction draconienne et automatique des dépenses publiques conjuguée à celle d'une lourde augmentation de l'impôt sur les revenus, afin de forcer les élus à s'attaquer sérieusement au déficit budgétaire. Cette idée é...