Réservé aux abonnés

Le président Bozizé appelle à l'aide

Les rebelles sont aux portes de la capitale Bangui.
06 août 2015, 15:27
data_art_6686642.jpg

Le président centrafricain François Bozizé, menacé par une rébellion aux portes de Bangui, a appelé hier à l'aide Washington et l'ex-puissance coloniale française. Il semble cependant très isolé, la France ayant indiqué qu'elle n'interviendrait pas et aucun pays voisin ne semblant prêt à se mobiliser.

"Nous demandons à nos cousins français et aux Etats-Unis d'Amérique, qui sont des grandes puissances, de nous aider à faire reculer les rebelles à ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois