Réservé aux abonnés

Le symbole de la mue des Arabes israéliens

Ayman Odeh, le leader de la Liste arabe unie, troisième force du Parlement, espère en finir avec l’ère Netanyahou en soutenant la nomination de Benny Gantz au poste de premier ministre.

20 mars 2020, 00:01
DATA_ART_13434874

Ayman Odeh aime à dire qu’il «représente les invisibles et porte leur voix». Des «invisibles», les Arabes israéliens qui le sont de moins en moins, et une «voix» qui pèse de plus en plus. A l’issue des élections du 2 mars, la Liste arabe unie, dont il est le chef, a confirmé son statut de troisième force politique du Parlement, avec quinze députés à la Knesset.

Sous son impulsion, les nouveaux élus ont adopté une position inédite: ils ont recommandé sans exception la nomination de Benny Gantz au poste de premier ministre. Ce soutien donnerait une majorité de 61 sièges à l’ancien chef ...