Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le tigre se réveille en banlieue

08 sept. 2015, 17:02
data_art_9393687.jpg

Auréolé de plusieurs Césars, Jacques Audiard conquiert désormais le Festival de Cannes. Après le Grand Prix du Jury en 2009 pour "Un prophète", le réalisateur français a reçu cette année la Palme d'or pour "Dheepan". S'inscrivant dans la veine sombre et dérangeante de son auteur, ce septième long métrage raconte l'exil d'un Tigre tamoul nommé Dheepan dans une France aussi désenchantée que son Sri Lanka natal.

Comme le montre la scène d'ouverture, où on découvre Dheepan en train de mettre le feu au bûcher sur lequel reposent les cadavres de ses frères d'armes, la guerre civile touche à sa fin au Sri Lanka. Avec une petite orpheline et une jeune femme qui lui a emboîté le pas par instinct de survie, l'ex-rebelle s'approprie l'identité d'une famille portée disparue dont il a pu récupérer les passeports. Arrivés en France, ils accomplissent leur parcours de réfugiés dans toute son absurdité administrative, avec...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias