Réservé aux abonnés

Le torchon brûle entre Rome et Paris

Les ministres italiens Luigi Di Maio et Matteo Salvini ont apporté un soutien public au mouvement des gilets jaunes.

10 janv. 2019, 00:01
DATA_ART_12601299

Clash diplomatique entre la France et l’Italie. C’est Rome qui a tiré la première, en début de semaine, par l’intermédiaire des deux enfants terribles de la coalition au pouvoir, Luigi Di Maio, le chef de file du Mouvement Cinq Etoiles (M5S), et Matteo Salvini, le patron de la Ligue. Le premier, également ministre du Travail, a lancé, lundi matin, sur son blog: «Ne faiblissez pas, les gilets jaunes!» Une ingérence peu usuelle dans les affaires d’un pays voisin et supposé ami. Le même jour, Matteo Salvini, également ministre de l’Intérieur, a surenchéri, en déclarant «soutenir les citoyens honn...