Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

"Les classiques de la Guerre froide"

Le spécialiste des "forces profondes" Gérald Arboit décode l'affaire Snowden, tandis que la rhétorique s'échauffe entre Est et Ouest.

26 juin 2013, 00:01
data_art_7173100.jpg

A l'Ouest, John Kerry, secrétaire d'Etat américain, qui menace la Chine et la Russie. A l'Est, le chef de la diplomatie russe, qui juge les accusations de Washington inacceptables. Et les autorités chinoises qui estiment qu'elles sont infondées. "On est dans un scénario du type de la Guerre froide" , lâche Gérald Arboit, directeur de recherche au Centre français de recherche sur le renseignement, et auteur de l'ouvrage "Au coeur des services secrets - Idées reçues sur le renseignement" (éd. Le Cavalier Bleu). Analyse.

Gérald Arboit, quelle est votre lecture du circuit emprunté par Edward Snowden?

La Chine est le nouveau grand satan des Etats-Unis. Mais vous remarquerez que Snowden n'est pas allé à Shanghaï. Il est allé à Hongkong, qui a pourtant un accord d'extradition avec les Etats-Unis. Il était ainsi protégé par la souveraineté chinoise, tout en conservant une ouverture pour un départ vers l'Ouest. Le départ vers...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias