Réservé aux abonnés

Les députés parlent d’indépendance

21 mars 2017, 23:48
/ Màj. le 22 mars 2017 à 00:01

La première ministre écossaise a déclaré hier qu’il serait «injuste et inacceptable» que le gouvernement britannique rejette sa demande d’organiser un nouveau référendum d’indépendance. Un casse-tête pour Londres au moment où il s’apprête à déclencher le Brexit.

Devant le parlement régional écossais, qui a commencé à examiner une motion l’autorisant à demander l’aval de Londres pour organiser cette consultation, Nicola Sturgeon a dénoncé le fait que l’Ecosse doive «sortir de l’UE contre sa volonté». Elle a revendiqué «un mandat démocratique incontestable» pour organiser cette consultation. Les ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois