Réservé aux abonnés

Les discussions sur la Syrie sont dans l’impasse à Genève

Après quatre jours de débats, tout oppose les pro-Assad et leurs adversaires, eux-mêmes divisés.
26 févr. 2017, 23:45
/ Màj. le 27 févr. 2017 à 00:01

Les discussions entre les représentants d’Assad et ses opposants, c’est un peu comme les défuntes négociations de paix israélo-palestiniennes: les problèmes commencent lorsque les ennemis entament leurs discussions. Quatre jours après le début des pourparlers de Genève, l’ONU, qui joue les intermédiaires, en est encore à régler des problèmes de procédure.

D’abord sur le format de cette quatrième session de négociations: nul ne sait si, d’ici à vendredi, terme fixé pour ce round, des échanges directs auront lieu entre les délégués prorégime et leurs opposants. Jusqu’à maintenant, Staffan de Mist...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois