Réservé aux abonnés

Les exportations helvétiques vers Athènes se compliquent

Les restrictions introduites début juillet sont déjà perceptibles. Les entreprises pharmaceutiques suisses en ressentent déjà les effets négatifs.
25 août 2015, 16:12
data_art_9316454

Les banques ont rouvert leurs portes hier en Grèce. Mais les contrôles des mouvements de capitaux restent encore valables. De ce fait, les sociétés grecques peuvent seulement dans des cas exceptionnels virer de l'argent à l'étranger. Et les entreprises helvétiques sont aussi concernées par ces mesures.

Quelque 66% des exportations suisses en Grèce concernent la branche pharmaceutique. Les restrictions introduites au début du mois de juillet se font déjà sentir. "Nos paiements sont retardés et les impayés augmentent sensiblement", indique Roche à l'ats. "Notre unité grecque fonctionne de ma...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois