Réservé aux abonnés

Les risques géopolitiques d'une Grèce affaiblie

Maintenue au forceps dans la zone euro, la Grèce n'en demeure pas moins au coeur d'un trou noir géopolitique au sud de l'Union européenne.
25 août 2015, 16:13
data_art_9322352.jpg

Le risque géopolitique, éclipsé ces dernières semaines par la vigueur du débat économique, demeure sourdement présent. "Nous sommes entourés par un triangle de crises et de déstabilisation", concédait récemment le chef de la diplomatie grecque, Nikos Kotzias, citant le conflit en Ukraine, la progression de Daech en Irak et en Syrie et le chaos en Libye.

L'affaiblissement politique, économique et social de la Grèce recèle potentiellement des conséquences préoccupantes pour l'équilibre régional. "Syriza est le dernier morceau d'un système politique grec qui s'est effondré depuis 2009. Nous co...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois