Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les sécessionnistes montrent leur force lors de la «fête nationale» catalane

Les indépendantistes se sont mobilisés, hier, mais les dirigeants de la région évitent une confrontation directe avec Madrid.

12 sept. 2016, 00:19
epa05535257 People take part in a demonstration on the occasion of the National Day of Catalonia (Diada Nacional de Catalunya), in Barcelona, northeastern Spain, 11 September 2016.  EPA/MARTA PEREZ SPAIN CATALONIA NATIONAL DAY

«A punt», autrement dit «à point» ou «fin prêts». C’est le slogan choisi, cette année, par les indépendantistes de Catalogne pour célébrer, hier, la Diada, la fête «nationale» catalane, transformée depuis 2012 en une démonstration de force séparatiste.

Les organisateurs, qui renouvellent chaque année le format de ces rassemblements théâtralisés, ont choisi cette fois-ci de décentraliser la manifestation. En plus de Barcelone, les villes de Tarragone, Lleida, Berga et Salt ont toutes accueilli de grandes foules. Difficile, dans ces conditions, de comparer la mobilisation aux dernières éditions pour certifier le succès ou, au contraire, constater un essoufflement du mouvement.

Le mot d’ordre, «A punt», devait sonner comme un énième avertissement au gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, qui, même dans sa position d’intérimaire, s’oppose de toutes ses forces au processus sécessionniste. Ce slogan, illustré par de grands points jaunes brandis par les manifestants, peut aussi fonctionner comme un instrument de motivation...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias