Londres envoie des clôtures et des chiens pour mieux sécuriser l'Eurotunnel

Le gouvernement britannique va envoyer davantage de clôtures et des chiens afin de mieux protéger l'Eurotunnel face à l'afflux de migrants.
25 août 2015, 16:15
epa04865376 Migrants step over the fence as they try to catch a train to reach England, in Calais, France, 29 July 2015. A Sudanese man, between 25 and 30 years old, was crushed under a truck as up to 1,500 migrants tried to force their way into the tunnel, which links France and Britain under the English Channel. Since the beginning of the year there were more than 37,000 interceptions of migrants in Calais attempting to cross to England, the Eurotunnel operators said on 29 July.  EPA/YOAN VALAT

David Cameron a annoncé vendredi que Londres allait envoyer de nouvelles clôtures et des chiens renifleurs supplémentaires pour sécuriser le site d'Eurotunnel en France. "La situation est inacceptable", a lancé le Premier ministre britannique.

"Des gens essaient d'entrer illégalement dans notre pays et ici les routiers et vacanciers font face à des perturbations. Nous allons envoyer des clôtures, des chiens renifleurs et des moyens supplémentaires", a déclaré David Cameron à l'issue d'une réunion du comité d'urgence Cobra.

"Je vais parler au président français François Hollande plus tard dans la journée. Je veux le remercier d'avoir mobilisé des policiers supplémentaires ce qui a déjà produit des effets. Nous sommes prêts à aider davantage et à travailler main dans la main avec nos homologues français pour faire baisser la tension des deux côtés de la frontière", a-t-il ajouté.

Londres avait annoncé mardi une rallonge de 7 millions de livres (10,6 millions de francs) pour renforcer la sécurité du site d'Eurotunnel à Coquelles, qui s'ajoutent aux 15 millions de livres déjà débloqués en septembre et début juillet.

Des perturbations

Dans la nuit de jeudi à vendredi, plus d'un millier de tentatives d'intrusion de migrants souhaitant rejoindre la Grande-Bretagne ont encore été dénombrées sur le site d'Eurotunnel près de Calais, selon une source policière.

Sans être en mesure de confirmer ces chiffres, un porte-parole d'Eurotunnel a indiqué que le site subissait "beaucoup moins de perturbations depuis l'arrivée des renforts" de 120 policiers français supplémentaires qui s'ajoutent au contingent de 300 déjà déployés dans le Calaisis.