Réservé aux abonnés

L’opposition syrienne s’engage

10 déc. 2015, 23:39
/ Màj. le 11 déc. 2015 à 00:01

Des membres de l’opposition syrienne réunis à l’initiative de l’Arabie saoudite appellent à la création d’un Etat «civil» inclusif et démocratique en Syrie. Ils exigent le départ de Bachar al-Assad dès le début de la période de transition, mais l’unité n’est pas assurée. Le groupe rebelle Ahrar al-Cham, le mouvement armé le plus puissant de la conférence est parti hier. Les insurgés islamistes ont justifié leur décision par la trop grande place accordée, selon eux, à l’opposition politique interne.

Les opposants assurent qu’il n’y aura pas dans la nouvelle Syrie de discriminations ou d’exclusio...