Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Main tendue aux manifestants par les autorités ukrainiennes

Plusieurs responsables occidentaux se sont rendus auprès des contestataires.

06 déc. 2013, 00:01
data_art_7607805.jpg

Les autorités ukrainiennes se sont dites prêtes hier à discuter avec les manifestants, pour autant que ceux-ci cessent leur blocus. Elles ont dans le même temps farouchement défendu leur position face aux Occidentaux à l'occasion du sommet de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Kiev.

En l'absence du président Viktor Ianoukovitch, en visite en Chine, le chef du gouvernement ukrainien Mikola Azarov a répété qu'il était ouvert au dialogue, à condition que les opposants cessent leur blocus. Le vice-Premier ministre Sergui Arbouzov a même affirmé ne pas exclure que la question d'élections législatives anticipées soit discutée lors de ces discussions.

"Nous devons mener des pourparlers, nous asseoir à la table des négociations, et en discuter quand seront présentées des propositions" , a-t-il dit dans un entretien diffusé hier par la chaîne de télévision Kanal 5.

La police a par ailleurs donné cinq jours aux manifestants...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias