Mali: fin de la prise d'otages, au moins 27 morts

Selon le ministre malien, la prise d'otages, qui se déroulait dans un hôtel de Bamako au Mali, a pris fin. Il y aurait au moins 27 morts. Un groupe lié à Al-Quaïda a revendiqué l'attaque sur Twitter.

20 nov. 2015, 16:32
/ Màj. le 20 nov. 2015 à 21:54
L'hôtel Radisson Blu est le théâtre d'une prise d'otages massive ce vendredi.

La prise d'otages menée par des hommes armés, djihadistes présumés, à l'hôtel Radisson Blu de Bamako s'est terminée vendredi après neuf heures d'enfer. Elle se solde par une vingtaine de morts, à la suite de l'intervention conjointe des forces maliennes et étrangères, notamment françaises.

"La prise d'otages est terminée. Nous sommes actuellement en train de sécuriser l'hôtel", a déclaré une source militaire sous le couvert de l'anonymat, soulignant que "deux terroristes ont été tués". Des journalistes ont vu des agents de la protection civile en sortir des corps dans des sacs mortuaires orange sur des brancards.

"Dix-huit corps ont été retrouvés", a affirmé une source de sécurité étrangère sous le couvert de l'anonymat. Des sources de sécurité maliennes ont ensuite fait état d'au moins 27 morts parmi les clients et employés.

Des djihadistes revendiquent l'attaque

Plus tôt, les djihadistes d'Al Mourabitoun, groupe lié à Al-Qaïda, ont revendiqué sur Twitter la prise d'otages. L'authenticité de la revendication n'a pu être vérifiée.

L'hôtel a été attaqué dans la matinée par plusieurs individus armés. Peu avant 15 heures, ils retenaient encore 125 clients et 13 employés, selon le groupe hôtelier. Environ 80 personnes ont réussi à quitter l'établissement de luxe, après l'assaut donné en milieu de journée par les forces spéciales maliennes, selon la télévision publique.

"Au moins six citoyens américains" ont été mis en lieu sûr après l'attaque de l'hôtel Radisson Blu de Bamako dans laquelle au moins 3 personnes sont mortes, a indiqué le commandement militaire américain pour l'Afrique vendredi. La prise d'otages a débuté vers 8 heures.