Réservé aux abonnés

May, plutôt Merkel que Thatcher

Leader du camp du Brexit, Boris Johnson ne sera pas candidat au poste de premier ministre. Theresa May, cheffe de l’Intérieur, fait figure de favorite. Portrait.
30 juin 2016, 23:46
/ Màj. le 01 juil. 2016 à 00:01
epa05398808 British Conservative Member of Parliament and Home Secretary  Theresa May speaks at a press conference in Whitehall, Westminster, central London, Britain, 30 June 2016. Theresa May announced that she is to run in the Conservative Party leadership contest with the winner to be announced on 09 September 2016.  EPA/SEAN DEMPSEY BRITAIN CONSERVATIVE LEADERSHIP CONTEST

Pascal Baeriswyl

«Tout sauf Boris». La pression a été la plus forte, à l’intérieur du Parti conservateur et dans l’opinion. Exit donc la figure de proue du Brexit et grand favori, il y a une semaine encore, à la succession de David Cameron. D’un coup, une voie royale vient de s’ouvrir devant celle qu’on affuble déjà du qualificatif de «nouvelle Thatcher»: la ministre de l’Intérieur Theresa May.

Selon les derniers sondages, elle distance largement les ministres Michael Gove et Stephen Crabb, le secrétaire d’Etat Andrea Leadsom ou encore l’ancien ministre Liam Fox, dans la course au leadership du ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois