Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Mensonges au coeur du procès de l'Arche de Zoé

Les témoins ont décrit, hier à Paris, le cerveau comme un manipulateur.

04 déc. 2012, 00:01

"Breteau est un idéaliste, prêt à mettre tout le monde dans la m...!" Jean- François Tavira, qui avait été recruté par le responsable de l'Arche de Zoé pour piloter un petit avion en Afrique, confirme à la barre cette déclaration. "C'est vrai, j'ai dit ça", dit-il, en ajoutant qu'au cours de l'opération ratée de 2007, destinée à sauver des soi-disant orphelins du Darfour, il avait "senti qu'il y avait des choses qui n'allaient pas".

Au premier jour du procès, à Paris, des principaux membres de l'Arche de Zoé, la présidente est entrée dans le vif du sujet. Maintenant les audiences malgré l'absence des deux principaux protagonistes, Eric Breteau et sa compagne, Emilie Lelouch, Marie-Françoise Guidolin, alternant lecture de procès-verbaux et auditions de quelques rares témoins, a fait revivre ce qu'était l'opération. Et les débats ont illustré les mensonges d'Eric Breteau et ses projets mal ficelés.

Ainsi, Jean-François Tavira se souvient...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias