Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Merkel promet le plein-emploi

La chancelière, en lice pour un quatrième mandat, a présenté hier ses propositions de campagne. Selon les sondages, elle reste favorite.

03 juil. 2017, 23:13
/ Màj. le 04 juil. 2017 à 00:01
epa06063254 German Chancellor and Chairwoman of the German Christian Democratic Union (CDU) party, Angela Merkel speaks next to Bavarian State Prime Minister and Chairman of the German Christian Social Union (CSU) party, Horst Seehofer (not in the picture), during a joint press conference of the Christian Democratic Union and Christian Social Union with the Government Program in Berlin, Germany, 03 July 2017. The Christian Democratic Union and her sister party the Christian Social Union presented their election program on 03 July 2017 in Berlin for the federal general elections to be held on 24 September.  EPA/CLEMENS BILAN GERMANY PARTIES CDU CSU MANIFESTO

Ni rupture ni surprise, les soixante-seize pages du programme de gouvernement de la CDU/CSU promettent simplement à l’Allemagne d’aller encore mieux. «Nous nous fixons comme objectif d’atteindre le plein-emploi en 2025», a lancé d’une voix monotone Angela Merkel, hier, en présentant, à côté de son allié de la CSU Horst Seehofer, ses propositions pour les élections du 24 septembre.

Après douze ans de mandat, la chancelière espère être réélue pour quatre nouvelles années. Les dernières sans doute. Mais son horizon s’étend au-delà, comme si elle anticipait déjà sur l’héritage qu’elle compte laisser: une Allemagne prospère, fière de son rang en Europe et sur la scène internationale.

Continuité et stabilité

«Si nous avions parlé du plein-emploi en 2005, les gens nous auraient ri au nez, j’avais eu à l’époque à assumer cinq millions de chômeurs», a-t-elle expliqué. «Maintenant, en 2017, nous avons réussi à réduire de moitié leur nombre...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias