Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Meurtres antisémites dans une communauté juive de Kansas City

Trois personnes, dont un adolescent de 14 ans, ont été tuées dimanche sur deux sites de la communauté juive dans les environs de Kansas City.

14 avr. 2014, 12:37
Le secteur de Kansas City abrite une communauté juive d'environ 20 000 personnes.

Dimanche, à la veille de la Pâque juive, un lycéen de 14 ans, son grand-père et une femme ont été abbatus par un homme sur deux sites de communautés juives de Kansas City, aux Etats-Unis. Un suspect, un septuagénaire blanc, a été arrêté. La police a déclaré qu'il était trop tôt pour déterminer le motif des meurtres, précisant que le tueur ne connaissait pas les victimes. Une association contre le racisme a indiqué que le suspect était lié aux milieux antisémites.

Selon le Southern Poverty Law Center (SPLC), il s'agirait de Frazier Glenn Miller, alias Cross, un antisémite étant le "grand dragon" des Carolina Knights du Ku Klux Klan. Les autorités du Kansas ont donné une identité un peu différente: il s'agit, selon elle de Frazier Glenn Cross, Jr, 73 ans.

Réseau néonazi

Originaire d'Aurora, dans le Missouri, Cross était membre d'un forum Internet néonazi, le Vanguard News Network (Réseau d'information d'avant-garde), sur le site duquel il avait publié plus de 12'000 messages, a précisé le SPLC. Lundi matin des membres de ce réseau échangeaient des centaines de messages se réjouissant de cette fusillade.

Le tireur a d'abord agi en début d'après-midi au Jewish Community Center of Greater Kansas City situé à Overland Park. Deux hommes ont été pris pour cible sur un parking devant le centre. L'un est mort sur les lieux et l'autre à l'hôpital, a précisé la police. Il s'agissait d'un lycéen de 14 ans et de son grand-père, a indiqué le pasteur de l'église méthodiste dont ils étaient membres.

Obama navré

Le tireur s'est ensuite rendu à 1,5 km environ de là, au Village Shalom, une maison de retraite, où il a abattu une septuagénaire. Selon la police, le suspect a tiré sur deux autres personnes, mais elles n'ont pas été touchées.

Le chef de la police d'Overland Park, John Douglass, a déclaré ne pouvoir confirmer des informations selon lesquelles le suspect aurait dit "Heil Hitler" alors qu'il était emmené par la police.

"Manifestement, avec un tel acte de violence dans deux centres juifs, on peut se poser la question", du caractère antisémite de la fusillade, a-t-il convenu.

Le président Barack Obama a présenté ses condoléances aux familles et s'est dit navré. Le secteur de Kansas City abrite une communauté juive d'environ 20'000 personnes.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias