Moscou accentue ses frappes et va coopérer avec Paris en Syrie

La Russie a tiré des missiles de croisière contre des objectifs du groupe Etat islamique en Syrie.

17 nov. 2015, 17:02
Vladimir Poutine a ordonné à ses navires de guerre déployés en mer Méditerranée d'entrer en "contact direct'' avec le porte-avions français Charles-de-Gaulle.

Moscou a intensifié mardi ses opérations en Syrie. La Russie, qui préconise un plan d'action conjoint avec la France, a tiré des missiles de croisière contre des objectifs du groupe Etat islamique (EI) dans les secteurs d'Alep et d'Idlib, a déclaré le ministre russe de la Défense.

La Russie a également engagé des bombardiers stratégiques TU-160 et TU-95 dans ces frappes, tandis que le chef d'état-major des forces russes a annoncé que Moscou allait envoyer 25 avions à long rayon d'action pour procéder à d'autres bombardements.

Des raids ont aussi visé dans la matinée des cibles de l'EI dans les provinces de Rakka et de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, des positions tenues par l'Etat islamique.

Le président russe Vladimir Poutine a par ailleurs ordonné à ses navires de guerre déployés en mer Méditerranée d'entrer en "contact direct" avec le porte-avions français Charles-de-Gaulle, en partance mercredi pour la région, et de "coopérer avec les alliés" français.

"Un détachement naval français mené par un porte-avions arrivera bientôt dans votre secteur. Il faut établir un contact direct avec les Français et travailler avec eux comme avec des alliés", a déclaré Vladimir Poutine lors d'une réunion de l'état-major de l'armée russe consacrée précisément aux opérations en Syrie.