Navire de pêche chinois arraisonné dans les eaux japonaises

Les autorités japonaises ont arraisonné un navire chinois pour pêche non autorisée dans les eaux territoriales du Japon. Cet incident intervient dans un contexte diplomatique très tendu.

24 janv. 2013, 19:50
Trois navires gouvernementaux chinois sont revenus mercredi dans les eaux territoriales d'îles situées en mer de Chine orientale administrées par le Japon

Un navire, immatriculé dans la province du Zhejiang, dans l'est de la Chine, a été retrouvé au large de Goto, dans la préfecture de Nagasaki au Japon. Son capitaine a été conduit à terre pour être interrogé.

Ce nouvel incident intervient au moment de la visite d'un représentant japonais à Pékin pour tenter de réchauffer les relations entre les deux pays, fortement dégradées en raison du contentieux territorial sur les îles Senkaku/Diaoyu, revendiquées à la fois par le Japon et par la Chine.
 
Ces dernières semaines, des avions de l'armée japonaise ont décollé en urgence à de nombreuses reprises pour empêcher des avions chinois de pénétrer dans l'espace aérien des îles.
 
De retour au pouvoir au Japon après la victoire en décembre des conservateurs du Parti libéral démocrate (PLD) aux élections législatives, Shinzo Abe a promis de faire preuve de fermeté à l'égard de la Chine au sujet de ce différend territorial.