Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Nouvelle pique de Michelle Bachelet

La haut-commissaire aux droits de l’homme a répliqué, hier, à Jair Bolsonaro sur la situation en Amazonie.

10 sept. 2019, 00:01
DATA_ART_13063197

La haut-commissaire aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a lancé une nouvelle pique contre le Brésil, hier. Après sa passe d’armes avec Jair Bolsonaro, elle a dit, à Genève, que les «dommages des récentes semaines» en Amazonie pourraient ne jamais être connus.

Quelques jours après avoir déploré un «rétrécissement» démocratique depuis le début de l’année au Brésil, la Chilienne s’est dite «profondément inquiète par l’accélération drastique de la déforestation en Amazonie». Alors que le président brésilien revendique son soutien à l’industrie agroalimentaire dans ces territoires, elle a alerté sur les «pires effets» ressentis par les populations autochtones.

«Le bilan total et les souffrances provoquées ces dernières semaines en Bolivie, au Paraguay et au Brésil pourraient ne jamais être connus», a-t-elle affirmé à l’ouverture de la session du Conseil des droits de l’homme. Et d’appeler les autorités de ces trois pays à des politiques environnementales durables.

«Ingérence» dénoncée

Après ses déclarations...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias