Pakistan: sept membres d'une ONG locale tués par des hommes armés

Sept personnes, dont six femmes, ont été tuées mardi par balles dans le nord-ouest du Pakistan par des hommes armés circulant en moto. Les victimes travaillaient pour une organisation caritative pakistanaise.

01 janv. 2013, 16:40
Le conducteur du van s'en tire avec des blessures.

L'incident s'est produit à Swabi, ville située près de Peshawar, la métropole du nord-ouest pakistanais. Les personnes tuées sont toutes de nationalité pakistanaise, ont précisé les autorités.

"Des hommes inconnus circulant en moto ont ouvert le feu sur des femmes et leur collègue masculin qui rentraient chez eux", a indiqué Abdul Rashid Khan, chef de la police du district de Swabi, précisant que les autorités enquêtaient sur les motifs de ce crime.
 
Le véhicule dans lequel circulaient un médecin et six employées de l'association caritative pour enfants Ujala, dont cinq enseignantes selon la police, a été criblé de balles par les assaillants près du centre dans lequel les victimes travaillaient. Les femmes avaient entre 20 et 35 ans et leur collègue, 52 ans.
 
Contre la vaccination
 
"Le centre est aussi impliqué dans un programme d'immunisation des enfants, nous offrons des vaccins contre la poliomyélite. Des membres de la campagne de vaccination contre la poliomyélite nous rendaient visite régulièrement", a déclaré Javed Akhter, le directeur de l'organisation.
 
Neuf personnes chargées de la vaccination en vue d'éradiquer cette maladie toujours endémique au Pakistan avaient été tués il y a près de deux semaines lors d'attaques ciblées dans le nord-ouest et à Karachi, la mégalopole du Sud. En réponse à ces violences, les autorités avaient suspendu la campagne de vaccination.
 
Les talibans pakistanais avaient fait état de leur opposition à la vaccination sans toutefois plaider en faveur du meurtre des employés ou des bénévoles impliqués dans cette campagne.
 
Méfiance décuplée
 
La méfiance à l'égard de la vaccination a décuplée dans le nord du Pakistan depuis "l'affaire Shakeel Afridi", un médecin condamné à 33 ans de prison pour avoir participé à une fausse campagne de vaccination contre l'hépatite organisée par la CIA en 2011 qui voulait s'assurer de la présence d'Oussama Ben Laden à Abbottabad (nord-ouest).