Particules fines: comment on pourrait éviter 50’000 morts en Europe

Réduire la pollution de l’air aux niveaux recommandés par l’OMS pourrait permettre d’éviter plus de 50’000 morts par an en Europe, selon une étude publiée mercredi qui appelle à une action rapide.

20 janv. 2021, 11:25
La nocivité des particules fines pour la santé est avérée, en particulier en milieu urbain (illustration).

L’Organisation mondiale de la santé estime que la pollution de l’air tue plus de sept millions de personnes par an dans le monde et provoque aussi maladies et absentéisme au travail.

Le seuil recommandé par l’OMS pour les particules fines PM2,5 est de 10 microgrammes/m3 en moyenne annuelle et pour le dioxyde d’azote (NO2) de 40 mg/m3 en moyenne annuelle.