Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Pas d'ingérence au Venezuela

05 mars 2014, 00:01
data_art_7852814.jpg

Le ministre des Affaires étrangères du Venezuela Elias Jaua Milano a refusé hier à Genève toute intervention de l'ONU dans la situation dans son pays. Il a rejeté les critiques du Haut Commissariat aux droits de l'homme.

Présent à Genève pour la session du Conseil des droits de l'homme, le ministre a rencontré entre autres le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et la haut commissaire aux droits de l'homme Navi Pillay.

Il a affirmé que le mécanisme de l'Examen périodique universel (EPU) est suffisant. Il a accusé une "campagne médiatique orchestrée" de vouloir déstabiliser le Venezuela et critiqué "les déclarations non vérifiées" du porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l'homme, Rupert Colville, qui avait dénoncé l'attitude du gouvernement de Caracas. ATS

Votre publicité ici avec IMPACT_medias