Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Paul Manafort accusé d’avoir menti au FBI

L’ex-directeur de campagne de Donald Trump a enfreint l’accord conclu dans le cadre de l’enquête sur l’affaire russe.

28 nov. 2018, 00:01
DATA_ART_12531416

Paul Manafort, ancien directeur de campagne du président américain Donald Trump, a enfreint l’accord de plaider-coupable conclu en septembre dans le cadre de l’enquête sur l’affaire russe, en mentant au FBI. Cet accord l’obligeait à coopérer avec le procureur spécial.

Selon un document de justice, déposé lundi à un tribunal de Washington, Paul Manafort «a commis des crimes fédéraux en mentant à la police fédérale et au bureau du procureur spécial sur toute une variété de sujets, ce qui constitue une violation de l’accord».

Dans ce même document, ses avocats ont réfuté cette affirmation en assurant que leur client avait «fourni, au gouvernement, des informations dans l’effort de respecter ses obligations en matière de coopération».

L’ancien lobbyiste a accepté, en septembre, de plaider coupable d’association de malfaiteurs contre les Etats-Unis et d’obstruction à la justice, puis de coopérer avec Robert Mueller dans l’enquête russe, notamment sur des soupçons de collusion...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias