Plantu poursuivi pour avoir dessiné le pape sodomisant un enfant

Le célèbre dessinateur du journal «Le Monde» Plantu devrait prochainement comparaître devant la justice à la suite d'une plainte d'une organisation proche de traditionalistes catholiques. Celle-ci se dit scandalisée par un de ses dessins qui mettait en scène le pape Benoît XVI sodomisant un enfant.
05 août 2015, 15:40
Le pape a été caricaturé en mauvaise position dans un dessin de Plantu.

Le parquet de Paris a requis le 8 février le renvoi en  correctionnelle du dessinateur Plantu, ainsi que celui d'Eric Fottorino, l'ancien directeur de la publication du «Monde Magazine» qui avait  publié ce dessin controversé en avril 2010, selon le réquisitoire  que l'AFP a pu consulter vendredi. Il appartient désormais à la juge  instruisant cette affaire de rendre son ordonnance de renvoi, ce qui  est une formalité dans le cas de délits de presse.

Intitulé «Pédophilie: le pape prend position», le dessin, qui avait été publié le 22 mars 2010 sur le site du dessinateur  (www.plantu.net) et repris le 3 avril suivant par «Le Monde Magazine», mettait en scène le pape sodomisant un enfant qui déclarait: «Quitte à se faire enculer, autant aller voter dimanche!». Cette phrase faisait allusion aux élections régionales.

Scandalisée par le dessin, l'Alliance générale contre le racisme et le respect de l'identité française et chrétienne (Agrif) avait  porté plainte pour «provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée».

Un délit pour lequel Plantu a été mis en examen en novembre 2011.  M. Fottorino l'a été en février 2012.