Policiers tués en France: deux proches du djihadiste déférés devant la justice

Après le meurtre de deux policiers dans les Yvelines, deux proches du tueur présumé ont été déférés devant la justice, en vue d'une mise en examen du chef de participation d'association de malfaiteurs terroristes.
18 juin 2016, 14:33
Deux proches du tueur présumé ont été déférés au parquet en vue d'une mise en examen du chef de participation d'association de malfaiteurs terroristes.

Une information judiciaire a été ouverte samedi après le meurtre de deux policiers en début de semaine à Magnanville (Yvelines). Deux proches du tueur présumé ont été déférés au parquet en vue d'une mise en examen du chef de participation d'association de malfaiteurs terroristes, annonce le parquet de Paris.

Dans un communiqué, il indique qu'ils seront présentés au magistrat instructeur dans le cadre de cette information judiciaire sous trois motifs. Il s'agit d'"assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l'ordre public par l'intimidation ou la terreur, et complicité de ce crime".

La "séquestration (...) d'un mineur âgé de moins de quinze ans pour préparer ou faciliter la commission d'un crime" et la "participation à une association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation d'un ou plusieurs crimes d'atteintes aux personnes" sont aussi retenus.