Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Près de 1,4 million d’enfants risquent de mourir de faim

21 févr. 2017, 23:32
/ Màj. le 22 févr. 2017 à 00:01
FILE - In this Monday, Aug. 29, 2016 file photo, a mother feeds her malnourished child at a feeding centre run by Doctors Without Borders in Maiduguri, Nigeria. The United Nations children's agency warned Tuesday, Feb. 21, 2017 that almost 1.4 million children are at "imminent risk of death" as famine threatens parts of South Sudan, Nigeria, Somalia and Yemen. (AP Photo/Sunday Alamba, File) Africa Famine

«Le temps presse», alerte l’Unicef. Près de 1,4 million d’enfants risquent de mourir de la famine cette année, selon un bilan dressé par le Fonds des Nations unies pour l’enfance. La famine s’étend en effet dans plusieurs pays, notamment au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen. Lundi, le gouvernement du Soudan du Sud a d’ailleurs officiellement déclaré l’état de famine dans plusieurs zones.

«Nous pouvons encore sauver de nombreuses vies», affirme pourtant Anthony Lake, directeur exécutif d’Unicef. «La malnutrition sévère et la famine annoncée sont majoritairement dues à l’homme. L’humanité requiert une action plus rapide. Nous ne devons pas répéter la tragédie de la famine de 2011 dans la corne de l’Afrique.» Il y a six ans, cette région avait été confrontée à l’une des pires sécheresses depuis plus d’un demi-siècle. La réaction de la communauté internationale avait tardé à venir.

Une guerre civile...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias