Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Présidentielle américaine: encore des Etats remportés par Donald Trump et Hillary Clinton

L'histoire se répète chaque semaine aux USA. De nouvelles primaires à la présidentielle, synonymes de victoire pour Donald Trump et Hillary Clinton. Le favori républicain a remporté cinq Etats hier soir, alors que sa rivale démocrate s'en est offert quatre.

27 avr. 2016, 06:40
Hillary Clinton semble la candidate désignée des Démocrates pour les présidentielles américaines de cet automne.

Donald Trump a largement remporté les primaires républicaines dans les cinq Etats de l'est des Etats-Unis qui votaient ce mardi. Dans le camp démocrate, Hillary Clinton l'a pratiquement imité, selon les projections des chaînes de télévision américaines. Le milliardaire new-yorkais a remporté les consultations de ce nouveau "Super Tuesday" en Pennsylvanie, dans le Maryland, le Connecticut, le Delaware et à Rhode Island. Ses marges de victoire sont formidables, dépassant 50% voire 60% des voix selon les Etats contre le sénateur du Texas Ted Cruz et le gouverneur de l'Ohio, John Kasich.

Hillary Clinton a quant à elle empoché les grands Etats du Maryland et de la Pennsylvanie, ainsi que le Connecticut et le Delaware. Le sénateur du Vermont Bernie Sanders l'a toutefois privée de l'Etat de Rhode Island.

 

 

Aucun espoir

Comme les sondages le laissaient présager, Donald Trump n'a laissé aucun espoir à Ted Cruz et John Kasich. Ces derniers ont pourtant conclu ce week-end une alliance contre le magnat de l'immobilier pour tenter de l'empêcher d'atteindre les 1237 délégués qui lui permettraient de décrocher l'investiture du Grand Old Party.

Fort de ces succès écrasants, le milliardaire et sa nouvelle équipe de campagne, mise sur pied dans la foulée d'une série de revers début avril, est plus que jamais favori pour obtenir l'investiture républicaine en vue de l'élection présidentielle de novembre prochain. Il totalise désormais 914 grands électeurs, selon le décompte de la chaîne CNN.

"Candidat en puissance"

C'est donc un Donald Trump particulièrement détendu qui est apparu devant ses supporters dans son quartier général à New York. "Je tiens à remercier les médias qui m'ont traité de manière très honnête (...) depuis deux heures", s'est amusé l'ancienne vedette de la téléréalité sous les rires de l'audience.

"Le sénateur (Ted) Cruz et le gouverneur (John) Kasich devraient se retirer de la course" à l'investiture du parti, a ajouté le milliardaire. "Le parti républicain mérite bien mieux que cela" a ajouté Donald Trump en évoquant les manoeuvres de ses dirigeants pour lui faire échec. "Je me considère désormais comme le candidat en puissance" pour l'élection présidentielle, a-t-il insisté.

Victoire "facile"

"Hillary (Clinton) sera beaucoup plus facile à battre que les 16 candidats (républicains) que j'ai affrontés jusqu'à présent", a encore affirmé le milliardaire à l'intention des républicains qui le jugent incapable de remporter l'élection présidentielle face à l'ancienne première dame. L'argument a encore été avancé ces derniers jours par Ted Cruz.

 

 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias