Réservé aux abonnés

Prison ferme pour un prélat

Les divulgations du scandale Vatileaks débouchent sur un verdict inattendu.
08 juil. 2016, 00:14
From left, Italian journalists Gianluigi Nuzzi and Emiliano Fittipaldi, public relations expert Francesca Chaouqui and Monsignor Angelo Lucio Vallejo Balda sit during their trial inside the Vatican, Tuesday, Nov. 24, 2015. Two Italian journalists who wrote books detailing Vatican mismanagement faced trial Tuesday in a Vatican courtroom along with three people accused of leaking them the information, in a case that has drawn scorn from media watchdogs. (L'Osservatore Romano/Pool Photo via AP) VATICAN SCANDAL

Ariel Dumont

La justice du Vatican a acquitté hier deux journalistes italiens dans le procès Vatileaks sur la divulgation d’informations confidentielles. Il a en revanche condamné à 18 mois de prison le prélat espagnol, Mgr Angel Vallejo Balda, qui dirigeait une commission sur les finances du Vatican (Cosea) à l’origine des documents divulgués, et à une peine de dix mois de prison avec sursis la consultante, Francesca Chaouqui, qui faisait partie de cette même commission.

Mgr Balda et Francesca Chaouqui ne seront pas hébergés dans les geôles de la République italienne, car il...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois