Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Procès de Bradley Manning: la défense a achevé sa plaidoirie

La première classe Bradley Manning est poursuivi pour 21 chefs d'inculpation, dont des accusations d'espionnage et d'assistance à l'ennemi pour avoir fourni des documents confidentiels au site WikiLeaks. La défense a fini sa plaidoirie mercredi.

11 juil. 2013, 07:32
La défense a mis fin à sa plaidoirie mercredi après avoir fait citer pendant trois jours de nombreux témoins au procès en cour martiale du soldat américain Bradley Manning. Il est accusé d'avoir fourni des documents confidentiels au site WikiLeaks.

La défense a mis fin à sa plaidoirie mercredi après avoir fait citer pendant trois jours de nombreux témoins à décharge au procès en cour martiale du soldat américain Bradley Manning. Il est accusé d'avoir fourni des centaines de milliers de documents confidentiels au site WikiLeaks.

La première classe Manning, âgé de 25 ans, est poursuivi pour 21 chefs d'inculpation, dont des accusations d'espionnage et d'assistance à l'ennemi. Il risque la réclusion criminelle à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle.

La présidente, avant de lever la séance, n'a pas précisé quand elle prévoyait de faire connaître son verdict.

Dans sa plaidoirie introductive, l'avocat du prévenu, Me David Cooms, s'est efforcé de faire apparaître Manning comme un naïf, plein de bonnes intentions et désireux de montrer aux Américains la réalité de la guerre en Afghanistan.

Il a aussi tenté de minimiser l'importance des documents fournis par l'accusé à WikiLeaks. Plusieurs témoins de la défense ont déclaré que la plupart de ces documents étaient déjà consultables dans les archives publiques lorsque Manning les a transmis au site internet.

Bradley Manning a indiqué de son côté à la présidente du tribunal, le colonel Denise Lind, qu'il ne témoignerait pas.

Les semaines précédentes, les procureurs militaires avaient soutenu pour leur part que Manning avait porté atteinte à la sécurité nationale des Etats-Unis en fournissant ces documents confidentiels à WikiLeaks.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias