Réfugiés: plus de 100 millions de personnes déracinées dans le monde

La barre des 100 millions de réfugiés et déplacés à travers la planète a été franchie, notamment en raison du conflit en Ukraine.
23 mai 2022, 09:14
Presque 6,5 millions d'Ukrainiens ont quitté le pays, essentiellement des femmes et des enfants. Ici en mars, au poste frontière de Medyka, en Pologne.

Le nombre de réfugiés et déplacés internes dans le monde dépasse pour la première fois les 100 millions, notamment en raison de la guerre en Ukraine. Le Haut-commissaire de l’ONU pour les réfugiés Filippo Grandi a appelé lundi à Genève à une «prise de conscience».

«C’est un record qui n’aurait jamais dû être atteint», ajoute-t-il. Fin 2021, environ 90 millions de déplacements forcés avaient été observés, selon les données du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR). A ce chiffre s’ajoutent environ 15 millions de réfugiés et de déplacés internes liés au conflit ukrainien.

Phénomène d’ampleur

L’Europe n’avait pas connu un flot aussi rapide de réfugiés depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Presque 6,5 millions d’Ukrainiens ont quitté le pays, essentiellement des femmes et des enfants. L’ONU estime qu’ils pourraient être 8,3 millions d’ici à la fin de l’année. En Ukraine même, on estime que quelque 8 millions de personnes sont des déplacés internes.

Déplacements internes

Parmi le total, plus de 53 millions de personnes ont fui leur habitation mais sont restées dans leur propre pays, selon les chiffres récents à Genève du Centre international de surveillance des déplacements internes (IDMC). Le nombre de réfugiés reste moins important.

Le record a été alimenté par les désastres et par les conflits en Ethiopie, en Birmanie ou encore en Afghanistan. La population des réfugiés et des déplacés internes équivaut à plus d’1% de la population et figurerait parmi les 15 Etats les plus importants si elle était un pays.

«La réponse internationale aux personnes qui ont fui la guerre en Ukraine a été massivement positive», estime le Haut-commissaire. Il appelle à aider autant ceux qui sont vulnérables dans les situations dans les différents pays.

par Keystone - ATS