Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Résignée, Johannesburg attend la fin de Nelson Mandela

L'ex-président se trouvait toujours, hier soir, dans un état critique.

28 juin 2013, 00:01
data_art_7178900.jpg

Quand on évoque Nelson Mandela, Clara regarde ses chaussons. La vieille dame soupire et son regard se brouille un peu derrière ses lunettes. "Il faut le laisser partir. C'est un vieil homme. Il a apporté beaucoup au pays et à nous, les Noirs, il a donné la liberté."

De la cour de sa petite maison, Clara peut, en tendant un peu le cou, voir la bicoque dans laquelle vécut un temps le futur président sud-africain. Une simple chambre, où Nelson Mandela s'installa au début des années 1940, après avoir fui son village natal et un mariage arrangé. Les lieux n'ont sans doute guère changé depuis, comme rien à Alexandra, le plus vieux township de Johannesburg.

Clara, malgré ses 80 ans, ne se souvient plus de ce temps. Elle assure l'avoir souvent vu plus tard, vers les années 1960, alors que le chef de l'ANC se cachait de la police. "Il...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias