Risques terroristes: le niveau de vigilance relevé à Genève, 6 suspects recherchés

Six personnes sont activement recherchées par la police genevoise. Les suspects seraient liés aux attentats de Paris. Le niveau de vigilance a été relevé à Genève et dans toute la Suisse romande. Tous les sites sensibles sont sous très haute surveillance.

10 déc. 2015, 12:48
/ Màj. le 10 déc. 2015 à 19:30
Les forces de l'ordre recherchent activement plusieurs suspects à Genève.

Dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris, une menace réelle se précisait jeudi à Genève, où plusieurs individus ainsi qu'un véhicule suspect sont très activement recherchés. Le canton a augmenté son niveau de vigilance et ouvert une procédure pénale pour actes préparatoires délictueux. Le Ministère public de la Confédération a ouvert une enquête pénale.

Interrogé sur la préparation d'un acte terroriste dans l'émission Forum de la RTS, le chef du Département de la sécurité et de l'économie (DSE) Pierre Maudet a déclaré: "C'est ce que dit le Ministère public". Le nombre de patrouilles de police a été augmenté à Genève. La police est dans "une phase très active de recherche".

Les services de la Confédération ont averti Genève de la présence de suspects ainsi que d'un véhicule recherché. Six personnes sont actuellement très activement recherchées dans la région genevoise. Selon Le Matin, c'est la CIA qui aurait donné l'alerte aux autorités suisses. Le journal romand publie sur son site les photos de quatre suspects assis côte à côte le doigt en l'air à la façon de Daesh.

 

 

"Nous sommes passés d'une menace floue à une menace précise", a déclaré Emmanuelle Lo Verso, chargée de communication au département de la sécurité et de l'économie (DSE). Le niveau de vigilance a été immédiatement relevé sur le territoire genevois.

Les investigations sont menées en étroite collaboration avec les services nationaux et internationaux. Des forces de police supplémentaires ont été déployées sur le terrain afin de pouvoir localiser et interpeller plusieurs individus suspects, susceptibles de se trouver à Genève. 

Le Palais des Nations en état d'alerte depuis mercredi

Selon la Tribune de Genève, six personnes seraient recherchées par les forces de l'ordre. Tous les sites sensibles, liés aux organisations internationales, l'aéroport, la gare sont placés sous haute surveillance, selon le journal.

Le Palais des Nations a été mis en état d'alerte dès mercredi soir. Depuis jeudi matin, la sécurité a été renforcée. Postés aux abords des accès principaux, les gardiens de l'ONU sont équipés de fusils-mitrailleurs et gilets par balles.

Des lieux sensibles susceptibles d'être visés comme la Mission russe sont sous surveillance. Un véhicule utilitaire immatriculé en Belgique est entré en Suisse dans la nuit de mardi à mercredi.

Il a été apperçu à Genève, avec deux hommes à son bord, avant de quitter la Suisse. Quatre hommes considérés comme des sympathisants de l’Etat islamique, susceptibles de se trouver à Genève, sont aussi recherchés. Pour l'heure, on ne sait pas s'ils ont un lien avec les individus de la camionnette.

Une mise en garde a été adressée à la communauté juive de Genève. Celle-ci  a pour consigne de mettre à l'abri les fidèles et d'appeler le 117.

Un cinquième individu a été identifié. Le Matin publie sa photo.

 

 

Signalement par la Confédération

"Le nombre de patrouilles a été augmenté car nous sommes dans une phase très active de recherche. La menace est désormais précise", a précisé Emmanuelle Lo Verso. Le signalement de ces six personnes a été fourni aux autorités genevoises par la Confédération.

Pour l'heure, aucun événement officiel n'est annulé. "Des patrouilles supplémentaires encadreront dimanche le cortège de l'Escalade", a annoncé la chargée de communication. Le cortège historique, durant lequel 800 personnes en costumes d'époque défilent, attire chaque année plusieurs milliers de spectateurs.

Des forces de police supplémentaires sont notamment déployées dans les lieux sensibles de Genève, à savoir les organisations internationales et l'aéroport international.

 

 

Les institutions internationales recommandent la plus grande prudence à leurs employés expatriés. L'ONU demande notamment aux employés de se munir de leurs papiers d'identité pour d'éventuels contrôles aux frontières.   

Selon Jean-Christophe Sauterel, chef de la direction prévention et communication de la police vaudoise, "le niveau de vigilance est élevé dans toute la Suisse romande. La situation genevoise jeudi est particulière. Vaud est concerné à l'instar des autres polices romandes, intégrées dans Vigipol". Il rappelle de plus que la Suisse romande est placée à un niveau de vigilance élevé depuis les attentats de Paris.