Réservé aux abonnés

Rôle mondial à revoir pour la France

27 mars 2017, 00:13
A French army patrol dismounts at the scene of sectarian violence in Bangui, Central African Republic, Saturday,  Dec. 7, 2013. Christians fearing reprisal attacks from the Muslim ex-rebels who control Central African Republic fled on foot by the thousands Saturday, as others ventured outside for the first in time in days only to bury their dead following the worst violence to wrack the lawless country in months.(AP Photo/Jerome Delay) APTOPIX Central African Republic

C’est la grande oubliée. A peine abordée lors du premier grand débat télévisé, il y a une semaine, la politique étrangère est quasiment absente de la campagne présidentielle. Alors même qu’elle constitue un attribut majeur du (de la) futur(e) chef(fe) de l’Etat. Au cours des dernières années, la France est intervenue à plusieurs reprises sur la scène internationale. Mais son action extérieure, qui manque parfois de moyens, et son leadership affaibli sur sol européen lui attirent nombre de critiques.

Pour autant, il faut éviter de céder au «déclinisme», souligne Christian Lequesne. Professeur à ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois