Votre publicité ici avec IMPACT_medias
13

Rugby: la Suisse fait match nul contre les Pays-Bas

Les Helvètes concèdent le nul à quelques secondes de la fin face aux Pays-Bas.

18 nov. 2013, 06:48
data_art_7550834.jpg

Les dernières secondes de la rencontre de samedi à Colovray face aux Pays-Bas, et ce panneau affichant le résultat final (20-20), risquent de tourner en boucle dans la tête du XV à l'Edelweiss au cours des prochains jours. Car l'exploit face aux "oranje" - relégués l'an passé du groupe 1B, le niveau supérieur - leur tendait les bras.

Les Suisses avaient montré les ressources mentales et physiques pour aller chercher le 20-17 synonyme de victoire dans la dernière minute, alors qu'ils étaient menés 3-12 à la mi-temps. Puis, cette pénalité pour les Néerlandais, dernière action du match, venait jouer le trouble-fête. " C'est un peu une déception quand on tient un exploit, mais dans deux ou trois jours on retiendra un très bon match , positivait l'entraîneur du XV helvétique Gil Coquard. Mon leader aurait dû remettre un petit coup de "boost" lors des dernières secondes. Si on fait le bilan, il faut que l'on ait une meilleure lecture défensive et un meilleur timing. Mais aujourd'hui (ndlr: samedi), je suis très fier de mes joueurs qui ont tenu tête au meilleur du groupe ."

 

Domination stérile

 

Forts d'une invincibilité depuis leur revers encaissé aux Pays-Bas douze mois auparavant (24-7), les Suisses montraient d'entrée de jeu leurs ambitions. Ils poussaient et contenaient les visiteurs dans leur moitié de terrain, mais ne parvenaient pas à accéder aux 22 derniers mètres néerlandais. La domination stérile écartée, les "oranje", plus précis dans leurs transmissions, pouvaient désorganiser la défense helvétique afin de marquer leur premier essai (11 e ).

" Le résultat fait un peu mal au coeur, mais on a joué tous ensemble et on s'est sacrifiés pour l'équipe ", soulignait Jake Serex, joueur de l'ES Santboiana, en Espagne. Poussés dans leurs derniers retranchements en mêlée, les Néerlandais commettaient la faute au niveau de l'en-but et l'arbitre accordait un essai de pénalité aux hommes de Gil Coquard (54 e ). Mais, par deux fois, les Suisses n'ont pas réussi à conserver plus de 120 secondes un avantage obtenu avec hargne. La faute à un manque de concentration et à des imprécisions qui ont amputé les bonnes actions des Helvètes.

Au final, après avoir enflammé un large public d'amateurs du ballon ovale - composé notamment de représentants de clubs suisses, le championnat laissant place à la sélection nationale -, le XV à l'Edelweiss encaissait le coup de matraque, la douche froide. " Les problèmes de transitions sont dus au manque de temps dont nous disposons pour travailler le collectif. On ne peut s'en vouloir qu'à nous-mêmes; on n'a pas su assurer le score. Je suis un peu dégoûté; pour moi, c'est une défaite , pestait le néophyte Julien Gros, de l'US Carcassonne (FRA). Je pense qu'on a un bon niveau et qu'on peut aller chercher notre place dans le groupe au-dessus (ndlr: la division 1B, la deuxième du continent)."

 

Maintien assuré

 

La formation helvétique se consolera en se disant qu'elle a assuré, en cinq confrontations, son maintien dans le groupe 2A - avec 13 longueurs de plus que la Croatie (barragiste) et 15 sur la Lituanie (relégable) - alors que l'équipe, néo-promue, se donnait les huit rencontres du groupe afin de réaliser son objectif. " La progression en un an a été énorme! Le niveau de formation augmente, celui du championnat aussi... C'est une somme de détails - comme l'accueil à Nyon où on ne manque de rien - qui aide au bon jeu. Tout le monde bosse en équipe avec des valeurs humaines et on est tous récompensés ", se réjouissait Gil Coquard.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias